Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 décembre 2013 1 09 /12 /décembre /2013 21:41
Art et gastronomie au Café du Clos

Coucou les gourmand(e)s !

Après " la tête dans les étoiles " et plein d'idées " aérospatiales ", revenons sur le plancher des vaches et parlons gastronomie.

Je vous présente le Café du Clos, sis Rue du Clos dans le quartier des Eaux-Vives, à Genève.

Eugène du Clos, le maître des lieux, y propose une cuisine française authentique et traditionnelle dans une ambiance décontractée.

Le décor est chaleureux, style brasserie, avec de beaux meubles et objets anciens chinés. Petit plus qui a toute son importance, la présentation des plats est toujours soignée et originale.

C'est justement dans ce magnifique cadre que j'expose jusqu'au 19 décembre prochain " NYC : buildings and little stories ".

Une deuxième édition plus intimiste que la première, baignée par de délicieuses effluves culinaires... Un must, non ?

Carte & réservations : www.cafeduclos.ch

A chacun son tableau ardoise...
A chacun son tableau ardoise...

A chacun son tableau ardoise...

Bon appétit !
Bon appétit ! Bon appétit !

Bon appétit !

Repost 0
Published by Miss Carole bobochic - dans Délices culinaires Art&Littérature
commenter cet article
24 novembre 2013 7 24 /11 /novembre /2013 19:02
Polaroid, la vie instantanément !

L'iconique Andy Warhol, photographié en 1975 par Oliviero Toscani avec son appareil Polaroid SX-70, un objet mythique qui a vu le jour en 1972.

Souvenirs, souvenirs. Qui n'a pas été émerveillé dans les années 70-80 par ce merveilleux petit jouet photographique développant instantanément les images. La photo qui apparaît de suite, peu à peu, comme par magie... Génial !

Pour la petite histoire, l'invention du procédé remonte à 1948 lorsque l'américain Edwin H. Land voulut faire plaisir à sa petite fille qui s'étonnait de ne pas pouvoir découvrir la photo prise à l'instant.

L'immédiateté, le tout-en-un ! Cela inaugurait bien notre ère actuelle, n'est-ce pas ?

Depuis, le numérique est passé par là et les appareils instantanés Polaroid, Fujifilm ou Kodak n'ont pas survécu (ou si peu) à ce tremblement de terre. Aujourd'hui, en mal d'émotions vintage, on peut même s'amuser à télécharger des applis qui reproduisent le format à grands bords larges si particulier du pola. Mais bien sûr, le papier épais des films instantanés n'est pas là... Du virtuel, pas du réel !

Lorsque mon fils Vincent est né, en 1999, j'ai acheté un Fuji Instax 210. J'ai consacré tout un album de polas à ses premiers pas, un album que j'adore encore feuilleter aujourd'hui. J'ai également des polas des années 70 lorsque j'étais petite de moi avec ma grand-mère, de mon chien Beau ou de Noël justement (voir la pub d'après), avec mes parents et des amis. Vous aussi, vous en avez sûrement quelques-uns dans vos tiroirs, pas vrai ?

J'envisage de racheter un appareil car je ne trouve plus celui que j'avais. Sauf que les films sont plutôt chers. J'y réfléchis...

En 2008, Taschen a édité une belle rétrospective, " The Polaroid Book ". Toute une sélection d'images de grands photographes qui utilisaient cette technique pour tester les éclairages, avant la photographie finale, ou simplement dans un but artistique recherché. Ce qui signifie aussi : no retouches !

Le Musée de l'Elysée a également réalisé une expo à ce sujet en 2010, " Polaroid en péril ", partageant avec le public une partie de sa collection.

Pour les amateurs et passionnés d'instantanés, voici deux liens essentiels :

www.polaroid-passion.com

www.the-impossible-project.com

Let's see quelques images, parfois fascinantes.

Enjoy it !

Pubs vintage
Pubs vintage

Pubs vintage

Polaroids d'Helmut Newton
Polaroids d'Helmut Newton

Polaroids d'Helmut Newton

Polaroids d'Andy Warhol

Polaroids d'Andy Warhol

Karl Lagerfeld par Vogue Paris

Karl Lagerfeld par Vogue Paris

Polaroid par William Wegman, 1987

Polaroid par William Wegman, 1987

Polaroid, la vie instantanément !
Repost 0
Published by Miss Carole bobochic - dans Art&Littérature Coups de coeur
commenter cet article
18 octobre 2013 5 18 /10 /octobre /2013 00:28
Expo Salgado à L'Elysée : waouh !

Hello les amis !

Je n'en reviens toujours pas de ma dernière visite culturelle dominicale. " Genesis ", l'exposition du photographe brésilien Sebastiao Salgado m'a littéralement scotchée.

Près de 240 tirages noir/blanc présentés, une immense ode à la nature et à l'humanité toute entière.

Cinq sections géographiques, le Sud de la planète, les sanctuaires, l'Afrique, le Nord de la planète et l'Amazonie.

J'ai été éblouie, fascinée, interpellée... Car c'est bien de cela qu'il s'agit.

Sebastiao Salgado, " le plus grand photojournaliste au monde " dixit le Sunday Times, offre non seulement un fantastique témoignage sur les beautés sauvages et naturelles de notre planète, mais désire aussi attirer notre attention sur leur préservation.

Il a parcouru le globe de 2004 à 2011 et le résultat est édifiant. Oui, il y a encore beaucoup de régions restées intactes, vierges de toute empreinte humaine, mais pour combien de temps encore ?

Courez voir cette exposition. N'hésitez pas à y emmener vos enfants, car ils seront émerveillés par les pingouins, éléphants de mer, baleines et autres magnifiques animaux.

Quand à nous, les adultes, les photographies des tribus d'Amazonie, d'Afrique et des peuples esquimaux nous rappellent à quel point nous nous sommes éloignés de Mère Nature.

A méditer.

" Genesis " de Sebastiao Salgado au Musée de L'Elysée à Lausanne du 20 septembre 2013 au 5 janvier 2014.

Dans les jardins de l'Elysée...
Dans les jardins de l'Elysée...Dans les jardins de l'Elysée...
Dans les jardins de l'Elysée...

Dans les jardins de l'Elysée...

Expo Salgado à L'Elysée : waouh !Expo Salgado à L'Elysée : waouh !

... et quelques coups d'oeil furtifs à l'intérieur.

Mes deux préférées, l'éléphant de mer, son regard, et le goéland, sa majesté.
Mes deux préférées, l'éléphant de mer, son regard, et le goéland, sa majesté.
Mes deux préférées, l'éléphant de mer, son regard, et le goéland, sa majesté.

Mes deux préférées, l'éléphant de mer, son regard, et le goéland, sa majesté.

Repost 0
Published by Miss Carole bobochic - dans Art&Littérature Coups de coeur
commenter cet article
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 18:58
" NYC : buildings and little stories ", l'expo

Hi everybody !!!

Ca y est, le jour J est arrivé, après deux jours de préparation et de mise en place intenses... C'était jeudi soir passé, à 18h, à la Galerie V. Pfeiffer à Rolle.

Vieilles pierres, poutres apparentes et ferronnerie, un espace " underground " pour un périple visuel new-yorkais décliné en vingt-trois images. Les "buildings", sous la forme de douze grands, moyens et petits agrandissements, ainsi que les " little stories ", à travers onze triptyques. Une Big Apple intimiste, capturée au fil de cinq jours de déambulations pédestres parfois épuisantes, mais toujours passionnantes.

Car comme vous le savez, j'ai adoré cette ville. J'avais deux appareils sur moi et je zigzaguais dans tous les sens (mention spéciale à mon boyfriend qui fut extrêmement patient). Tant de choses à voir, de contrastes, de couleurs, de formes et de motifs. En un mot : inspirant !

Résultat : quelques 600 photos et cinq articles (cf. les archives du mois de mai 2013).

Puis, peu à peu, sous l'impulsion de mon amie Isabelle (un grand merci à elle), l'idée d'une expo a émergé. Un concept. Une belle rencontre : Véronique, galeriste et encadreuse de caractère. Une collaboration programmée. C'était en juin passé.

Aujourd'hui, je suis claquée mais heureuse. Le vernissage a été un véritable succès. Lot's of people, lot's of fun. J'avais mis un fond musical (Daft Punk, Kavinsky & co), des victuailles... et mes visions photographiques. A la clé, beaucoup d'amour, de partages. Et des commandes qui me font infiniment plaisir car ainsi, " les images continueront à vivre ".

Mais ce n'est pas fini. L'expo reste visible à la galerie jusqu'à ce samedi 12 octobre, puis voyagera sûrement dans d'autres lieux. Une nouvelle collaboration se dessine gentiment...

Voici donc l'article que m'avait consacré un journal local une semaine auparavant (une belle surprise en preview de l'évènement), ainsi qu'une petite galerie virtuelle de l'expo, sous forme de diaporama.

Enjoy it !

" NYC : buildings and little stories ", l'expo
" NYC : buildings and little stories ", l'expo
" NYC : buildings and little stories ", l'expo
" NYC : buildings and little stories ", l'expo
" NYC : buildings and little stories ", l'expo
" NYC : buildings and little stories ", l'expo
" NYC : buildings and little stories ", l'expo
" NYC : buildings and little stories ", l'expo
" NYC : buildings and little stories ", l'expo
Repost 0
Published by Miss Carole bobochic - dans Art&Littérature
commenter cet article
13 septembre 2013 5 13 /09 /septembre /2013 16:39

Hello everybody ! J'espère que cette rentrée se passe bien et que vous êtes en pleine forme, la tête bouillonnante d'idées et de projets.

A ce propos, j'aime cette phrase de la fable spirituelle " Le moine qui vendit sa Ferrari " de Robin S.Sharma (c'est en fait l'un de mes livres de chevet) : " Le secret du bonheur est simple : trouvez ce que vous aimez réellement faire et ensuite dirigez toute votre énergie vers cette activité. Quand vous ferez cela, l'abondance coulera dans votre vie et tous vos désirs se réaliseront avec aisance et facilité ". En clair, cultivez votre esprit et fixez-vous un ou des buts à réaliser, qu'ils soient d'ordre personnel, professionnel ou spirituel. Et travaillez dur, évidemment, car l'on n'a rien sans rien !

Perso, le démarrage s'est fait sur les chapeaux de roue entre le travail, les cours à l'école d'architecture d'intérieure et le montage de mon expo photo toute prochaine.

Quant au projet déco pour la salle à manger que j'avais commencé à cogiter en juin passé, ça y est, c'est fait. La boutique de design genevoise Prismart, située dans la galerie du quai des Bergues, m'a livré mi-août une magnifique table XZ3 de Magis et quatre mythiques chaises Panton de Vitra. Ils ont été charmants et efficaces et je ne peux que vous conseiller cette enseigne.

J'ai disposé la suspension " Maskros " d'Ikéa au-dessus de la table. Vous la reconnaîtrez sûrement sur la photo car c'est un grand hit de la maison. J'avais envie de rondeur et de légèreté. L'ensemble me plaît beaucoup. Il y a encore des choses à peaufiner tout autour, mais le décor est là, dans un esprit chaleureusement contemporain.

Enfin, pour en revenir à mon tout grand projet photographique du moment, je suis très excitée et soucieuse à la fois, en plein rush. J'ai intitulé l'expo " NYC : buildings and little stories " et le vernissage aura lieu le jeudi soir 3 octobre dès 18h. à la Galerie V. Pfeiffer à Rolle.

Une vision intimiste de la Big Apple...

Je ferai bien sûr par la suite un article récapitulant toute l'aventure. En attendant, je vous fait découvrir l'invitation qui a été envoyée à plus de 600 personnes (oui, je sais, c'est beaucoup, mais le fichier clients de la galerie en compte déjà 500).

Il faut croire en ses rêves, n'est-ce pas ? So, let's do it.

La salle à manger de mon home sweet home avec, en prime, ma dernière acquisition, une petite merveille audio : la SoundLink bluetooth de Bose. Design et son d'enfer.
La salle à manger de mon home sweet home avec, en prime, ma dernière acquisition, une petite merveille audio : la SoundLink bluetooth de Bose. Design et son d'enfer.
La salle à manger de mon home sweet home avec, en prime, ma dernière acquisition, une petite merveille audio : la SoundLink bluetooth de Bose. Design et son d'enfer.
La salle à manger de mon home sweet home avec, en prime, ma dernière acquisition, une petite merveille audio : la SoundLink bluetooth de Bose. Design et son d'enfer.
La salle à manger de mon home sweet home avec, en prime, ma dernière acquisition, une petite merveille audio : la SoundLink bluetooth de Bose. Design et son d'enfer.

La salle à manger de mon home sweet home avec, en prime, ma dernière acquisition, une petite merveille audio : la SoundLink bluetooth de Bose. Design et son d'enfer.

A ceux que je n'ai pas pu atteindre par e-mail, poste, FB ou autres, vous êtes les bienvenus !

A ceux que je n'ai pas pu atteindre par e-mail, poste, FB ou autres, vous êtes les bienvenus !

Bon week-end à toutes et tous ♡

Repost 0
29 juillet 2013 1 29 /07 /juillet /2013 21:17
Coup de sac !

Le Mudac est un merveilleux petit (mais costaud) musée dédié au design et aux art appliqués contemporains, niché dans les hauteurs de Lausanne à côté de la cathédrale.

J’adore y aller. Non seulement l'une de mes amies y officie depuis de nombreuses années en tant que conservatrice de la collection verre, mais aussi les expositions présentées sont toujours belles, originales et intéressantes.

« Packaging », « Nature en kit », « Playmobil Fab. », entre autres, étaient tous trois des sujets passionnants.

Mercredi passé, je suis allée découvrir « Coup de sac ! » (du 19 juin au 6 octobre 2013), une réflexion tant artistique que sociologique et écologique sur le sac en plastique (l'expo a été créée au Gewerbemuseum de Winterthur, puis adaptée et complétée pour le Mudac).

Cette invention, qui ne date que de 50 ans, rentre ainsi au musée. Car il y a beaucoup de choses à dire sur cet objet de notre quotidien si banal en apparence, si pratique, souvent même si joliment designé.

En effet, à la fois ange et démon, le sac plastique se trouve être aussi un véritable fléau pour l’homme et son environnement. Sa composition toxique (le pétrole, il y a pourtant des alternatives comme la pomme de terre ou le maïs, mais c’est plus cher) et sa très lente dégradation (entre un et quatre siècles) sont problématiques. Qui n’a pas entendu parler du sixième continent, un gigantesque amas de fragments de matières plastiques qui tournoie sans fin au milieu de l'océan Pacifique.

Il est malheureusement également l’instrument de certaines violences (tortures ou dérives sexuelles) de par le monde.

Mais revisité par des artistes et des designers, un simple petit sac en plastique (ou même poubelle) prend alors une toute autre dimension.

Voici quelques images que j’ai prises durant ma visite. Certaines œuvres ou installations m’ont plu, touchée, interpellée, d'autres dérangée.

En tout cas, j'espère que cela vous donnera envie d'aller y faire un tour, de découvrir aussi à cette occasion les différentes collections du musée... et d'utiliser à l'avenir les sacs en plastique avec parcimonie, si ce n'est pas déjà fait !

"ID(E)A", Ida-Marie Coell, 2007 (installation et performance, sac en plastique Ikéa, dimensions variables). Le saviez-vous, chaque sac est signé de la main de l'ouvrière ? On passe ainsi d'un produit de masse à un produit unique...
"ID(E)A", Ida-Marie Coell, 2007 (installation et performance, sac en plastique Ikéa, dimensions variables). Le saviez-vous, chaque sac est signé de la main de l'ouvrière ? On passe ainsi d'un produit de masse à un produit unique...

"ID(E)A", Ida-Marie Coell, 2007 (installation et performance, sac en plastique Ikéa, dimensions variables). Le saviez-vous, chaque sac est signé de la main de l'ouvrière ? On passe ainsi d'un produit de masse à un produit unique...

Galerie de sacs en plastique aux design variés.

Galerie de sacs en plastique aux design variés.

Installation video : un dauphin joue avec un sac plastique mais s'emmêle aussi avec...

Installation video : un dauphin joue avec un sac plastique mais s'emmêle aussi avec...

Unfortunately true !
Unfortunately true !

Unfortunately true !

1ère photo : "Taxidermy, Trashbag" (tête d'animal empaillé, sac en plastique) de MyeongBeom Kim ; "Bag" (C-print) de Hendrik Kerstens, 2007. 2ème photo : "Handle with Care" (sérigraphie sur toile) de Lukas Julius Keijser, 2011 ; "Eighty-eight # 2" (installation, film plastique, bois, aluminium, sacs en plastique, composants électroniques) de Nils Völker, 2013. Les sacs se gonflaient à intervalles réguliers. Etonnant et fascinant, comme un grand coeur qui bat. 3ème photo : "Art Basel/Miami Beach" (huile sur toile) de Marie-Claire Baldenweg, 2012 ; "Mann (liegend, mit...") (silicone, sac plastique...) de Gregor Schneider, 2004. Là, je me suis faite avoir. Je regardais les toiles et j'ai heurté le corps en reculant... Quelle trouille ! J'ai vraiment cru qu'il y avait un macabé par terre...
1ère photo : "Taxidermy, Trashbag" (tête d'animal empaillé, sac en plastique) de MyeongBeom Kim ; "Bag" (C-print) de Hendrik Kerstens, 2007. 2ème photo : "Handle with Care" (sérigraphie sur toile) de Lukas Julius Keijser, 2011 ; "Eighty-eight # 2" (installation, film plastique, bois, aluminium, sacs en plastique, composants électroniques) de Nils Völker, 2013. Les sacs se gonflaient à intervalles réguliers. Etonnant et fascinant, comme un grand coeur qui bat. 3ème photo : "Art Basel/Miami Beach" (huile sur toile) de Marie-Claire Baldenweg, 2012 ; "Mann (liegend, mit...") (silicone, sac plastique...) de Gregor Schneider, 2004. Là, je me suis faite avoir. Je regardais les toiles et j'ai heurté le corps en reculant... Quelle trouille ! J'ai vraiment cru qu'il y avait un macabé par terre... 1ère photo : "Taxidermy, Trashbag" (tête d'animal empaillé, sac en plastique) de MyeongBeom Kim ; "Bag" (C-print) de Hendrik Kerstens, 2007. 2ème photo : "Handle with Care" (sérigraphie sur toile) de Lukas Julius Keijser, 2011 ; "Eighty-eight # 2" (installation, film plastique, bois, aluminium, sacs en plastique, composants électroniques) de Nils Völker, 2013. Les sacs se gonflaient à intervalles réguliers. Etonnant et fascinant, comme un grand coeur qui bat. 3ème photo : "Art Basel/Miami Beach" (huile sur toile) de Marie-Claire Baldenweg, 2012 ; "Mann (liegend, mit...") (silicone, sac plastique...) de Gregor Schneider, 2004. Là, je me suis faite avoir. Je regardais les toiles et j'ai heurté le corps en reculant... Quelle trouille ! J'ai vraiment cru qu'il y avait un macabé par terre...

1ère photo : "Taxidermy, Trashbag" (tête d'animal empaillé, sac en plastique) de MyeongBeom Kim ; "Bag" (C-print) de Hendrik Kerstens, 2007. 2ème photo : "Handle with Care" (sérigraphie sur toile) de Lukas Julius Keijser, 2011 ; "Eighty-eight # 2" (installation, film plastique, bois, aluminium, sacs en plastique, composants électroniques) de Nils Völker, 2013. Les sacs se gonflaient à intervalles réguliers. Etonnant et fascinant, comme un grand coeur qui bat. 3ème photo : "Art Basel/Miami Beach" (huile sur toile) de Marie-Claire Baldenweg, 2012 ; "Mann (liegend, mit...") (silicone, sac plastique...) de Gregor Schneider, 2004. Là, je me suis faite avoir. Je regardais les toiles et j'ai heurté le corps en reculant... Quelle trouille ! J'ai vraiment cru qu'il y avait un macabé par terre...

"Marx" (sac plastique doré à la feuille d'or 24 carats) de Baptiste Debombourg et David Marin, 2013.

"Marx" (sac plastique doré à la feuille d'or 24 carats) de Baptiste Debombourg et David Marin, 2013.

"Inkuku Chair" (acier, sacs en plastique) de Ryan Frank, 2006. Un bel objet.

"Inkuku Chair" (acier, sacs en plastique) de Ryan Frank, 2006. Un bel objet.

Conclusion : "Le meilleur sac est celui que l'on utilise à plusieurs reprises, qu'il soit en tissu, en jute ou en plastique" Peter Gerber de l'Office fédéral de l'environnement OFEV et "La solution à la pollution plastique de la mer commence par toi" The 5 Gyres Institute.

Conclusion : "Le meilleur sac est celui que l'on utilise à plusieurs reprises, qu'il soit en tissu, en jute ou en plastique" Peter Gerber de l'Office fédéral de l'environnement OFEV et "La solution à la pollution plastique de la mer commence par toi" The 5 Gyres Institute.

Repost 0
Published by Miss Carole bobochic - dans Art&Littérature
commenter cet article
12 juillet 2013 5 12 /07 /juillet /2013 12:43
Le périple photographique continue... à Arles

Arles et ses merveilles. Les arènes, le théâtre antique, les ruelles pittoresques, les accueillantes terrasses ombragées et la délicieuse cuisine provençale. Bref, l'ambiance chaleureuse du Sud.

Chaque été, depuis quarante quatre ans, la petite ville gallo-romaine vit au rythme de la photographie avec " Les Rencontres d'Arles ". Le festival a été fondé en 1970 par un photographe arlésien, un écrivain et un historien. Expos, projections, débats, stages & co, l'image est partout, reine des jours et des nuits, dans un cadre unique.

Le week-end passé, j'y suis descendue pour participer à mon premier photo folio review. Le principe : tout photographe, professionnel ou amateur, peut présenter un portfolio de son travail actuel à des acteurs majeurs de la profession (directeur de la photographie, directeur artistique, galeriste, collectionneur, etc...).

J'ai donc eu cinq entretiens de vingt minutes chacun avec des personnes que j'avais présélectionnées quelques semaines auparavant sur Internet.

L'exercice est " ô combien périlleux " mais tellement excitant et stimulant. Résultat : une journée constructive avec des critiques et des conseils très utiles. J'ai également vécu une belle rencontre avec la directrice artistique d'un magazine italien, une femme sensible et charmante qui a immédiatement compris et apprécié mon travail. Elle m'a donné une foule de pistes...

Cette immersion dans le monde photographique (j'ai été voir le travail de nombreux autres photographes) m'a aussi ouvert de nouveaux horizons et perspectives.

A refaire.

Voici quelques shoots qui vous donneront une idée de l'atmosphère au photo folio review et dans la ville.

Bye les estivants !

L'Expérience !L'Expérience !
L'Expérience !

L'Expérience !

Le périple photographique continue... à Arles
Le périple photographique continue... à Arles
Le périple photographique continue... à Arles
Le périple photographique continue... à Arles
Le périple photographique continue... à Arles
Repost 0
Published by Miss Carole bobochic - dans Art&Littérature
commenter cet article
3 juillet 2013 3 03 /07 /juillet /2013 12:04
A l'Elysée, des images jusqu'au bout de la nuit

Vendredi soir passé, sur les hauteurs des quais d'Ouchy à Lausanne.

Le Musée de la photographie de l'Elysée avait organisé sa troisième édition de " La nuit des images ". J'avais très à coeur d'y être.

L'entrée était libre. Il y avait foule, beaucoup de jeunes. Dans les jardins, sept écrans avaient été installés, dont un géant. Des tentes abritaient un salon du livre " On Print " avec des séances de dédicaces (le grand photographe suisse René Burri était là). Les salles du musée étaient ouvertes au public. Concerts, animations (Faites-vous photographier, La cabine de la Nuit), bars et restaurations, l'ambiance était festive avec vue sur le lac.

Sur le grand écran, nous avons assisté, entre autres, à la projection d'un vibrant hommage rendu à René Burri (en sa présence, donc). Quel talent et quelle incroyable carrière ! A une magique performance de l'artiste visuel Cédric Cassimo qui créa en direct des images avec une poignée de sable. Génial. A un fascinant voyage urbain dans les bus de Liverpool avec les images de Tom Wood.

Comme d'hab, voici quelques uns de mes " coups d'oeil " sur la soirée. Puis, j'ai choisi de vous montrer d'extraordinaires et légendaires photographies de René Burri. Le célèbre photographe, né à Zürich il y a tout juste 80 ans, est membre de l'agence Magnum depuis 1959. Son travail et sa vision humaniste, qui l'ont conduit tout autour du monde durant plus de cinquante ans, sont vraiment admirables.

Projections et animations jusqu'au bout de la nuit...
Projections et animations jusqu'au bout de la nuit...Projections et animations jusqu'au bout de la nuit...
Projections et animations jusqu'au bout de la nuit...Projections et animations jusqu'au bout de la nuit...

Projections et animations jusqu'au bout de la nuit...

Sao Paulo, Brésil. 1960

Sao Paulo, Brésil. 1960

Pablo Picasso, Villa la Californie, Cannes. 1957

Pablo Picasso, Villa la Californie, Cannes. 1957

Che Guevara, La Havane, Cuba. 1963

Che Guevara, La Havane, Cuba. 1963

Brasilia, Brésil. 1960

Brasilia, Brésil. 1960

Das Island, United Arab Emirates. 1976

Das Island, United Arab Emirates. 1976

Son dernier livre qui vient de paraître. 50 ans de photographies en couleur.

Son dernier livre qui vient de paraître. 50 ans de photographies en couleur.

Une interview très intéressante d'un grand monsieur.

Et qui dit passion photo, dit les célèbres " Rencontres d'Arles ". J'y descends après-demain avec un portfolio que je vais présenter à un contest review (séances de critiques avec des pros).

C'est la première fois que je me lance dans ce genre d'exercice... Je vous raconterai.

Vive l'été et très belle fin de semaine à vous toutes et tous !

Repost 0
Published by Miss Carole bobochic - dans Art&Littérature
commenter cet article
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 17:13

Incroyable ! Je voulais vous présenter Mr Columba livia domestica, le pigeon du coin, en gros plan. J'avais cinq minutes pour en trouver un vers la gare de Cornavin (c'est commun un pigeon, non ?), mais rien à l'horizon. Ou plutôt oui, de furtives silhouettes dans le ciel et sur les toits, mais aucun sur les trottoirs. Désespérée, j'ai juste pu choper à la va-vite ces deux-là qui s'envolèrent immédiatement à mon approche. Pas fun, si tant est qu'un pigeon puisse être fun, me direz-vous. 

...

IMG 0529


Monsieur le Pigeon justement : catalogué hôte indésirable de nos villes, salisseur de façades et porteur de maladies, le pauvre volatile souffre d'une affreuse réputation. En plus, son allure bedonnante n'est pas vraiment très sexy avec son ramage grisâtre se confondant au bitume... 

L'année passée, en marge de la Biennale de Venise, l'artiste allemand Julius Von Bismarck et le photographe suisse Julian Charrière ont décidé de " magnifier " le malheureux oiseau.

A Copenhagen et à Venise, ils ont ainsi paré une trentaine de pigeons de couleurs vives à l'aide de colorants non toxiques, bien sûr. Ils les ont ensuite immortalisés en studio, trottinant sur la place St-Marc ou volant dans le ciel danois. 

Voici donc Mr Columba livia domestica version oiseau de paradis ! 

 

colored-pigeons-julian-charriere-julius-von-bismarck-11

tumblr majggfEOlt1qjfmj3o7 500  PIgeon_Safari_Venise_Biennale_Bismarck_Charrie_re_yellow_Wh.jpg

un-pigeon-repeint-a-la-bombe-aerosol-julian-charriere-et-ju

ce-pigeon-venitien-a-pris-quelques-couleurs-julian-charrier

Enchanteur, non ? 

Et même si certains ont jugé le procédé cruel et inutile pour les oiseaux, peut-être poserons-nous désormais un regard différent sur ce mal-aimé de nos villes. 

 

 

Repost 0
Published by Miss Carole bobochic - dans Art&Littérature
commenter cet article
24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 18:42

Liu Bolin HITC ItalyNo2 LGUn ami, grand amateur de photographie et de décoration, me confiait dernièrement son coup de coeur pour l'artiste chinois contestataire et engagé Liu Bolin, célèbre dans le monde entier depuis quelques années déjà pour ses photographies de lui-même dissimulé dans des paysages urbains.

Ses performances, où l'immobilisme est de rigueur avec de nombreuses heures de pause et un minutieux travail de camouflage réalisé par des assistants, contrastent avec la frénétique course économique de la société chinoise. La question de la place de l'homme dans un environnement sans cesse en mutation est posée.

La destruction du village artistique de Suo Jia Cun, " la plus grande concentration d'artistes chinois ", par le gouvernement chinois en 2005 a également incité Liu Bolin à une protestation silencieuse afin d'attirer l'attention sur le manque de protection des artistes chinois...

Homme caméléon et maître dans l'art du trompe-l'oeil, Liu Bolin ne laisse personne indifférent... Ses images sont saisissantes de réalisme et il faut souvent un temps d'arrêt pour percevoir où se cache l'artiste ! Je vous en ai choisi quelques unes que je vous laisse admirer :))

Ptite info : il est exposé à Paris jusqu'au 9 mars à la Galerie Paris-Beijing dans le 9e ! 

...

20130205-000351.jpg

liu_bolin_hitc_dragon_series_photograph_no-1_of_10_panels_1.jpg

liu bolin 2-1

20130205-000401.jpg

101.jpg

20130205-000409.jpg

liu_bolin_become_invisible_3.jpg

 

liu-bolin-new-york_2172409k.jpg


Génial !!!


 

Repost 0
Published by Miss Carole bobochic - dans Art&Littérature
commenter cet article

Le blog de mon coeur balance... bobochic, by Miss Carole

Coco Chanel disait : " La mode passe, le style reste "

Archives

Qui suis-je ? Balance ascendant scorpionne (non non, je ne pique pas), à la fois instinctive et réfléchie, je suis une grande, une très très grande amoureuse de L'IMAGE et des MOTS depuis... autant que je m'en souvienne ! J'aimerais partager avec vous les belles et les bonnes choses que nous offre la vie. Pêchés mignons avoués : le chocolat, les vins doux, les chaussures, les tirages photographiques, les livres, Paris, les chats, les roses, les bijoux... Un fil rouge : curiosité, éclectisme et originalité. 

Liste D'articles

  • Prendre le temps de réfléchir...
    Ca-tas-tro-phe ! Il n’y a pas d’autres mots, très chers amies et amis. Comme vous l’aurez sans doute remarqué, depuis quelques jours, de grandes balafres publicitaires défigurent « Mon cœur balance... bobochic, by Miss Carole » (et tous les blogs hébergés...
  • Sweet dreams at the Phoenicia Hotel (Malte # 3)
    Hello everybody ! Je ne pouvais pas clore cette escapade maltaise sans vous parler de notre superbe hôtel. Le Phoenicia ou toute la splendeur des grands palaces. Bâti en 1939 et inauguré en 1947, il a l'allure d'un impressionnant vaisseau amiral, fièrement...
  • Soul food (Malte # 2)
    Come, relax, nourrish your body & soul !... C'est la belle philosophie de ce petit restaurant situé dans une ruelle pittoresque de La Valette (76 Merchants Street). Nous l'avons déniché au hasard de nos déambulations. Conquis, nous y sommes retournés...
  • Une église, une rue, une chapelle, une rue... (Malte # 1)
    Hello everybody ! Me voici de retour de l'île de Malte. Ce fut une semaine de farniente (bienvenue), de très belles découvertes culturelles et de douces folies gustatives. En un seul mot : génial ! Pour cette première promenade maltaise, j'aimerais entrer...
  • " Denise's Burger ", luxe & gourmandise chez Globus
    Hello les gourmets ! L'art du burger a envahi le monde de la gastronomie depuis quelques temps déjà. Des recettes de plus en plus sophistiquées fleurissent dans les livres de cuisine. De grands chefs n'hésitent plus à mettre " le sandwich made in America...

Clin d'oeil

Mode-Beaute-2 0036 Mon fidèle compagnon pour tout plein d'images signées Miss Carole.

Retrouvez-les aussi sur http://bymisscarole.wix.com/photographies 

VOS COMMENTAIRES

Ce blog est un lieu de partage et d'échange : n'hésitez surtout pas à écrire remarques, idées et pensées en fin d'article. Cela le rend encore plus " vivant " ! Et j'ai toujours un immense plaisir à vous répondre...